RetourRetour
Bienvenue à Saint-Etienne-de-Valoux

 

histoire environnement accueil gastronomie loisirs proximité
Histoire Environnement Accueil Gastronomie Loisirs A proximité
History Environment Tourist information Gastronomy Leisures Surroundings


histoire Histoire

St Etienne de valoux est un adorable petit village de 203 habitants situé entre Vienne et Valence en bordure de le vallée du Rhône 168 m d'altitude. Avec ses 236 hectares, elle est la plus petite commune de l'Ardèche, par sa superficie.

Niché au creux de la vallée blanche, terre fertile et ancien lit du Rhône, abrité par la colline du Châtelet, loin des affronts de la modernité on y retrouve une douceur de vivre toute méridionale. Le village, ses vieilles maisons de pierres restaurées avec soin, son église romane et rustique, qui bien que petite mérite le détour, reçoivent chaque année de nombreux visiteurs.

Ancienne chapelle du prieuré d'Andance, le village fut tout d'abord appelé Sanctus Stéphanus infra Mandamentum Thorenci, puis baptisé Torranchon sous la révolution.

La chapelle, qui domine le village, a été achevée en 1902, et consacrée à Notre Dame de Toutes Grâces. La construction à été financée pratiquement entièrement par les paroissiens, sous l'égide du curé Métral.

Un tiers de la population vit encore de l'agriculture, on y cultive la vigne et les fruits (cerisiers, abricotiers, pêchers). Les chemins sont bordés, en guise de platanes, de cerisiers et autres arbres fruitiers. La production tirée des vergers donne des fruits de grande qualité qui s'exportent dans toute la France. La vallée n'est jamais aussi belle qu'au printemps quand commence la floraison.

Le St Joseph Côte Diane est issu d'une sélection parcellaire du côteau "Diane" situé sur la commune.

Le sol granitique, l'orientation, l'ensoleillement donnent une qualité de raisin optimum. Médaillé à de nombreuses reprises, ce vin fait partie des meilleures ventes de la cave de St Désirat. A l'origine Diane était la protectrice des femmes, c'était également la déesse de la chasse, des bois et de la nature qui était associée à la déesse grecque Artémis, soeur jumelle d'apollon. Le côteau "Diane" fait face au côteau "Apollon" où s'élevait un temple romain qui lui était dédié.

Seulement une partie du temple était situé sur la commune. Ce site occupé par les romains fut un poste stratégique pour surveiller la vallée du Rhône. Il avait la forme d'un carré parfait ; il était entouré d'un portique également carré, dont la face occidentale était garnie de colonnes cannelées, surmontées de cha piteaux corinthiens. Le pourtour de cet édifice n'était guère moindre que celui de la Maison Carrée de Nimes. Il a été détruit à la fin du Vème siècle pour céder la place à un monastère.

Enfin, au XIème siècle, on utilisa certains matériaux pour construire l'église de Champagne, notamment les deux chapiteaux corinthiens qui décorent l'intérieur du choeur de cette église. Des fouilles ont été entreprises l'été 1994 par M.Béal et ont permis de mettre à jour de nombreux vestiges. À la mairie, on peut d'ailleurs voir un pied de colonne.

.

 Dans le temps St Etienne-de-Valoux était connu pour son industrie de la brique, qui faisait vivre de nombreuses familles du village. Trois briqueteries ont existé aux Barges dont la dernière fut arrêtée en 1961. La matière première était trouvée sur place, car il existait deux sortes d'argile.Une carrière de terre rouge (près de la RD 82) et une autre de terre bleue au quartier Molone à la limite de Thorrenc. Ces deux types d'argile était mélangés pour obtenir la coloration rougeâtre des briques et tuiles des Barges. De cette époque qui marqua la vie de notre village subsiste le four, ou plus exactement "les alandiers" (foyer placé à la base du four), un réservoir, un mur de l'ancien atelier et un quai de déchargement. Mais aussi, au centre du village, une maison de briques rouge du cru, perpétue le souvenir permanent de l'antique labeur des hommes. Pour plus d'informations : Georges Roche Tél 04 75 34 22 73.  

 

retour haut de page


 environnement Environnement

Le village participe depuis 1996 au concours des villages fleuris. La majeure partie de la population s'est sentie concernée et chacun s'est mis à fleurir devant sa porte. Le résultat de cet engouement, ajouté au travail des bénévoles qui fleurissent le coeur du bourg, donne un ensemble qui permet d'obtenir des places très honorables lors de la remise des prix. Palmarès du village dans la catégorie des villages de moins de 1000 habitants :

1er prix Année 2000, 1999, 1997 et 1996,

2ème Prix en 1998.

 

 Sur la face sud de la colline du Châtelet, on peut voir fleurir entre janvier et mars la gagée des rochers, liliacée rare protégée au titre national (arrêté du 20/01/82). C'est une très petite plante bulbeuse de 3 à 10 cm de hauteur, formée de 2 bulbes d'où partent deux feuilles très étroites.  

retour haut de page


accueil Accueil

L' école primaire comptant une trentaine d'élèves, elle se divise en deux classes :
  • la première avec les maternelles et le cours préparatoire
  • la deuxième avec les cours élémentaires et moyens

Une équipe de parents d'élèves très dynamique organise de très nombreuses manifestations :

  • Vide grenier à l'automne
  • Soirée spectacle
  • Fêtes au village
  • Randonnée pédestre et V.T.T. début Avril

L'année 2000 a vu l'aboutissement du projet de création d'un jardin public. Ce lieu se trouve dans un ancien jardin communal de 400 m2, au coeur du bourg, face à la place publique et de l'autre coté du Thorensson. L'accès se fait par une passerelle qui enjambe la rivière. Au fond de ce jardin, un préau abrite sanitaires et un point d'accueil. c'est un lieu de convivialité attendu par tous dans ce village de caractère.
 

Plusieurs artisans sont installés sur notre commune.

- un maçon, M. Marcoux J- François
- un plâtrier peintre, M Seux Serge
- un artisan spécialisé dans le cuir possède une boutique de vente dans le hameau des Barges. On peut y trouver un large choix de sacs, ceintures et tous articles de cuir : Pierre SOUCHE Tél : 04 75 34 20 57

 

 

retour haut de page


gastronomie Gastronomie

Pas de centre d'hébergement, ni d'auberge sur la commune. toutefois :

retour haut de page


loisirs Loisirs

Une association Familles Rurales : "Les Villages du Châtelet", regroupant 5 communes, met en place de très nombreuses activités pour adultes et enfants. Centre aéré durant les petites et les grandes vacances, cours de gym, de danse, de modern' jazz, yoga, cours de couture, tennis.

Nombreux chemins de randonnée balisés au départ du village et, avec toujours de très beaux points de vue. Randonnée pédestre et VTT organisée par l'école primaire le premier week-end d'avril, qui regroupe 800 participants.

retour haut de page


proximité Visites à proximité

Musée de l'alambic, caves vinicoles, Safari Parc de Peaugres, musée de Mariniers, Château de Thorrenc.

retour haut de page


Petite note à l'attention du voyageur curieux


Remerciements pour les photographies : Nathalie Callet - Mairie

retour haut de page